Bulletin

Nos Archives…

ADHESIONS FF4X4

Save the Date : Cap Femina Aventure du 3 au 14 Octobre 2018

La saison des challenges 100% Féminins redémarre !

Cap Femina, en quelques mots  !

Plus qu’un simple concept bien huilé, Cap Femina Aventure permet à de nombreuses femmes, expertes ou pas, de vivre leur part d’aventure. Cette proposition allie à la fois, le côté sportif avec une part importante de solidarité et nécessite aussi une part de réflexion importante pour atteindre l’objectif : décrypter les roadbooks et arriver au bivouac en fin de chaque étape, avec le moins de kilomètres possibles et l’intégralité des balises.  Les roadbooks emmènent principalement les équipages sur les méandres des pistes, qui se coupent, se croisent, se séparent… Un véritable casse tête pour les navigatrices, car il n’y a rien de plus facile que de se perdre sur les pistes ! Sans compter, que plusieurs 4×4 peuvent passer par une même trace, dessinant sur les sols des fausses pistes. Bref,  nous pouvons qualifier cette épreuve sportive aussi, comme,  une épreuve stratégique.

Cap Femina, ce n’est pas pour autant, la gagne pour la gagne. C’est aussi, l’un des meilleurs moyens de découvrir le Maroc, et une partie du désert saharien, les nomades et populations locales, les coutumes et les traditions. Parmi l’ensemble des challenges Féminins proposés par Maienga, nous pouvons dire que le Cap Femina, est pour les femmes, le premier pas vers l’aventure. C’est certainement ce qui fait le succès de ce défi sportif et solidaire, qui se déroulera pour la huitième saison du 3 au 14 Octobre 2018.


Programme de l’épreuve :

L’épreuve débute dès la ligne de départ. Les équipages se forment, se concentrent, et décident en binôme. La liaison permet d’effacer l’euphorie des derniers préparatifs et les adieux avec les proches, pour entrer dans un fonctionnement de compétition. Cette phase est très importante pour les équipages. C’est un SAS vers l’aventure.

3 Octobre 2018 : le départ :

est une date importante ! Les équipages passeront la journée au village de départ, installé à Villeneuve lez Avignon. Une très belle ville chargée d’histoire, comme en témoignent ; la Tour Philippe Le Bel, le Fort Saint André, la Chartreuse du Val de Bénédiction… C’est donc dans ce cadre patrimonial que les équipages se retrouveront pour le baptême du feu : les vérifications techniques, administratives et médicales… Certes, cela peut sembler fastidieux, mais il est vraiment important de ne pas couper à la règle, pour partir en toute sécurité et donc sérénité, tant pour les équipages, que pour leurs proches, et aussi pour les organisateurs.

3 au 4 Octobre 2018 : Etape de liaison

Les équipages prennent le départ depuis Villeneuve lez Avignon, pour ensuite embarquer à bord d’un ferry à Tarifa. Ce qui signifie une traversée complète de l’Espagne , avec un cap plein sud.

5 Octobre 2018 : Traversée de la Méditerranée

La traversée sera courte, car elle se fait à l’endroit le plus étroit entre l’Espagne et le Maroc. Un espace de commerce maritime qui connu son apogée par le passé : le Détroit de Gibraltar. C’est aussi la frontière naturelle entre le continent Eurasien et le continent Africain.  A peine le temps d’apprécier la méditerranée que les équipages débarqueront à Tanger. Et comme pour leur rappeler, qu’elles ne partent pas sur une croisière entre copines, elles devront faire route pour Meknès, sitôt les formalités douanières effectuées. Meknès est également chargée d’histoire, l’une des 4 villes impériales, a été fondée en 1672, et  fut la Capitale du Maroc jusqu’en 1727. Désormais cette ville du nord du Maroc est sous la protection de l’Unesco.


 Équipage adhérent à la Fédération Française de 4×4 en compétition

Véronique Quaquineau et Corine Margat forment l’équipage 131

En bref voici les actus de nos deux baroudeuses des Charentes Maritimes. Elles ont démarré cette compétition par une étape marathon de deux jours, avec un bivouac en autonomie complète ! Pour une entrée en matière, elles ont été servies ! La compéttion a débuté à Meknès et les a conduit à Erfoud. Erfoud, où elles ont vécu une journée solidaire passée avec les populations locales, pour leur venir en aide. Le partage, est une valeur forte qui a du sens pour les Fées. Le point de départ de l’étape 3 était donc Erfoud, et leur bivouac fut l’Erg Chebbi. Une carte postale rêvée pour nos baroudeuses. Côté classement, le team 131, fut 54èmes à l’issue de l’étape marathon, et 56èmes à l’issue de cette 3ème étape.La compétition n’est pas finie. Et nous avons un équipage régulier. Courage les Fées, nous vous suivons.

De très bonnes nouvelles pour Véronique et Corine. Cet équipage a du mordant. A aucun moment, ces deux fées ne se sont découragées ou influencer. Elles ont fait leur trace dans cette compétition et le désert a laisser en elles son emprunte, telle une marque indélébile. En effet, à l’issue de la quatrième étape, l’équipage 131 a remonté dans le classement de manière conséquente et remporté la 31ème position. Et pourtant, cette étape, est délicate et en 100% sable, dans les dunes de Merzouga. Véronique et Corine ont bien négocié avec les dunes.

Et à l’issue du dernier marathon, étape 5 et 6, Véronique et Corine finissent à la 37ème place au classement général.  Avec en étape 5, 133 km à parcourir pour atteindre le bivouac autonome. Une étape avec quelques pièges offerts par la géologie du terrain, donc quelques franchissements à réaliser. L’étape 6, quant à elle, ne faisait que 77 km, mais avec la traversée de l’oued Rheris. Une zone où l’on peut se perdre très facilement. Le point final de cette étape se situait près de Ouarzazate.   On ne peut que  féliciter Véronique et Corine qui portaient le numéro 131, pour le parcours qu’elles ont réalisé à travers, dunes, pistes, et zones d’herbes à chameaux !

Cliquez ici pour lire la suite la suite de cet article...






























Nos Archives…