Bulletin
Nos Archives…

RÉTRO SUR UNE AVENTURE EN TERRES INÉDITES !

La Mongolie !

Il fallait le faire ! Avoir l’audace et le talent de concocter des roadbooks sur des terrains peu ou pas explorés par des équipages féminins. Un challenge que Jérôme Hardy et son équipe, ont su mener brillamment, en début d’été.  Les équipages ont été mis devant le fait accompli de la difficulté des zones à franchir, de l’alternance de plusieurs modes de navigation, et de la rencontre avec une population et une culture éloignée de la nôtre !

Rien que pour rejoindre le point de ralliement, pour les vérifications techniques (véhicules), et prendre le départ, les équipages féminins ont vécu une aventure. Certaines ont pris l’avion jusqu’en Russie, puis une seconde liaison avion pour Oulan Bator (Mongolie), d’autres ont fait une étape par la Chine ! Des contrées bien lointaines, pour nous occidentaux…

Chaque équipage, partait avec le même type de véhicule, cela donne ainsi les mêmes chances à tout le monde. Chaque équipage devait bien réfléchir pour tirer son épingle du jeu. Le Cap pour le Cap, n’était pas forcement réalisable. L’étude minutieuse de la carte, et le sens du discernement furent indispensables. Le fil rouge principale de ces 9 étapes d’aventures et d’émotions était de réaliser le moins de kilomètres possibles et d’atteindre les balises…

      Côté Navigation, elles ont alternées entre des : 

  • secteurs sélectifs au roadbook,  parcours qui doivent être réalisés en respectant à la lettre les instructions pour valider les waypoints. Pas d’écarts possibles.
  • secteurs sélectifs au cap , soient des parcours qui doivent être réalisés en un minimum de km pour valider les waypoints. Le hors pistes est autorisé.
  • secteurs sélectifs sur pistes, des parcours qui doivent être réalisés sur pistes et en un minimum de km pour valider les waypoints

2 équipages adhérents à la Fédération Française de 4×4 ont relevé le défi de ce rallye en terres lointaines et inédites. A leur retours, elles nous ont livré leurs témoignage. Commençons pour laisser la parole à l’équipage 118, qui était composé par Dominique Besnier et Florence Dubois.

“S comme steppe, S comme senteur…Nous nous enivrons de son odeur de thym sauvage et d’absinthe. Notre roadbook nous guide et nous perd dans un entrelacs de vallées et de collines à perte de vue. A l’horizon, une piste poursuit sa trace sans relâche. Est ce notre chemin ?Au loin, la longue traînée de poussière d’un 4×4, nous invite à le suivre. Le doute s’installe. A nous de trouver la bonne voie. Est ce l’intuition, la raison ou le chaman qui nous guidera vers l’arrivée ? Nos cartes Russes et notre GPS GLOBE nous dévoilent les rivières et les montagnes, les abris et les pièges. A nous de les déchiffrer. Il faut réfléchir, se faire confiance, et garder un brin d’audace pour trouver la voie qui nous fera gagner du temps et des kilomètres !

Nous passons le CP les premières, nul doute que beaucoup se sont égarées. Notre trace est impeccable, notre kilométrage est exact. Chapeau Jérôme pour cette précision au mètre près. Même après 150km parcouru. Mais le vent s’est levé et l’inquiétude s’installe en entrant dans un oued que nous devons suivre plusieurs kilomètres, pour retrouver ensuite une piste plein sud. Impossible de l’apercevoir sous cet opaque voile de poussière. Nous croyons deviner les marques parallèles, tant recherchées, que nous perdons quelques dizaines de mètres plus loin. Dans cette tourmente, perdue dans un dédale de ravines et de falaises infranchissables, une gazelle détale devant nous, et nous apercevons furtivement ses cuisses blanches. Quel instant magique !

Le bivouac est encore loin ? Et alors ? Nous sommes le Team 118, carrefour d’Aventures, avec nos casques décorés en chapeaux Mongols…Nous sommes couleur sable, nos dents crissent, et nous rions …”

L’équipage 118 est arrivé 1er au classement général !

L’équipage 144, composé par Laure Thebault et Christine Huberty, nous livre un témoignage différent. Chaque team à ses propres sensibilités et ressenti. C’est ce qui fait sans aucun doute la richesse de telles aventures ! Laissons les s’exprimer :

“Ce fut une merveilleuse aventure, avec un niveau élevé, face aux autres équipages. Je remercie pleinement ma co-équipière, Christine, avec qui nous avons noué une incroyable complicité. Ce qui nous a permis de profiter de l’aventure sous tous ses angles. Même si c’était une totale découverte pour elle, que ce soit en pilotage ou navigation, et pourtant, je lui ai fait entièrement confiance, pour m’accompagner tout au long de ce rallye. Le plus important pour moi, était de trouver cette belle personne, car l’aventure se vit à deux. Nous revenons, pleines de merveilleux souvenirs partagés avec les populations locales, lors de notre bivouac d’étape marathon. Les paysages à couper le souffle et l’immensité de ces espaces vierges, nous faisaient apprécier d’être seules au milieu de la nature. Nous avons eu la merveilleuse rencontre surprise au pied d’un CP avec Bernard, aventurier de Koh Lanta 2012…Notre parrain… C’était magique de se croiser au milieu du désert. Puis, il ya eu la rencontre avec les élève de l’école d’Olziit…Nous avons pu leur remettre nos dons… Ce fut aussi le cas avec des nomades que nous avons croisé, et notre guest house Soyolsaikan qui nous a conduit à l’orphelinat d’OULAN BATOR pour déposer le reste de nos dons. Une magnifique journée, rythmée par les sourires de ces enfants vivant dans une seule yourte ! Nous sommes revenues le cœur chargé, avec l’envie de poursuivre notre soutien à cet orphelinat … Nous en avons pris plein les yeux, et c’était magique de découvrir de telles contrées qui nous ont offert de multiples facettes de paysages, des contrées lointaines qui nous ont accueilli, et des locaux exemplaires de respect, que nous avons côtoyé…”

Laure et Christine sont arrivées souvent tard le soir au bivouac, mais toujours avec le sourire, et ont tenu bon jusqu’à la ligne d’arrivée. Elles finissent sur cette édition 11èmes au classement général, et ne déméritent pas. Cette épreuve était vraiment une épreuve pour toutes !

Nous laisserons Dominique Besnier, conclure cette aventure par son témoignage :

“La Mongolie Aventura Cup, le nouveau Rallye proposé par Jérôme Hardy, est une épopée époustouflante, dans une zone géographique peu explorée, mais d’une extraordinaire richesse. Les épreuves variées suscitent endurance, astuce, réflexion et capacité d’adaptation. Ces épreuves longues voir exténuantes nous ont fait grandir et apprendre à maîtriser les outils modernes que sont les GPS. Une formidable école pour prendre confiance en soi et découvrir un peuple tout sourire, discret et généreux, pour lequel le contact avec la nature est au cœur de la vie. Une leçon de vie et d’humilité est gravée dans nos cœurs pour toujours. Une nouvelle compétition pour les femmes est née, riche d’aventures et d’amitiés…”






























Nos Archives…