Partenaires



Bulletin

Rejoignez Nous

Archives mensuelles : juin 2010

Club 4×4 de Belley

 

Pour la 4° année consécutive, le Club 4×4 de Belley organisait sa fête du 4×4 et du Quad. Malgré un vent du Nord qui présentait l’avantage de chasser les nuages mais qui refroidissait les participants, les visiteurs sont venus nombreux.

Il faut dire qu’au cours des années ce club a su se faire apprécier pour sa convivialité, son accueil et la gentillesse de ses membres dans l’Ain mais aussi dans les départements limitrophes, Savoies , Isère, Rhône et Jura.

C’est naturellement et en nombre que les exposants professionnels ont répondu à l’invitation, Quads et SSV, accessoiristes, pneumaticiens, concessionnaires 4×4 et SUV. Un vide garage et un salon du véhicule d’occasion étaient aussi organisés lors de cette journée.

Des baptêmes de 4×4 étaient proposés aux visiteurs dans les véhicules des membres du club, et les pilotes ont tourné toute la journée, n’ayant parfois même pas le temps de manger !… Le terrain du Club fortement remanié, gras à souhait a généré de grandes émotions aux participants. Les particuliers pouvaient aussi tourner avec leurs véhicules personnels participant à offrir un spectacle haut en couleur, avec de bonnes séances de treuillage à la clé…

Les plus jeunes pouvaient aussi se faire plaisir sur une piste de quads, des machines de 70 et 110 cc étant mises à leur disposition, sous la surveillance d’un encadrement compétant.

Le Président du Club, Eric Moulin ayant offert un stand à la FF 4×4, c’est le régional de l’étape Didier Billet qui représentait la Fédération.

En résumé, une super journée comme vous pouvez le voir sur les quelques photos qui accompagnent ce compte rendu. Encore un grand merci à Eric et à toute sa dynamique équipe masculine et féminine, nous souhaitons un succès grandissant à cette fête du 4×4 et du Quad.

 

A l’année prochaine, la FF 4×4 sera là avec grand plaisir !

 

Communiqué du Président

 

Bien Chers Amis,

Depuis trois ans et demi, vous m’avez fait l’honneur de me placer à la présidence de notre FF4x4. Avec le petit noyau de départ, à savoir Josette ABADIE et Jean Paul PORTAL, nous avons fait tout ce que nous pensions être le mieux avec les moyens dont nous disposions . Je ne prétends pas que nous avons été parfaits, nous avons certainement commis des erreurs, et si c’est le cas, elles ont été bien involontaires car nous avions toujours pour objectif la réussite avec comme seul carburant la passion.

La fonction de président de la FF4x4 exige de la part de celui qui l’exerce, une disponibilité sans faille, une mobilité permanente et une capacité de travail maximale. Aujourd’hui , mon état de santé qui s’est considérablement dégradé depuis quelques mois requiert d’impérieux soins permanents qui sont incompatibles avec les exigences de la fonction si on veut qu’elle soit menée dans les meilleures conditions possibles. Il aurait été parfaitement malhonnête de ma part de vouloir continuer à vous représenter dans de telles conditions.

J’ai donc le regret de vous faire part de ma démission de la présidence à compter du 30 Juin 2010.

Mon ami Jean-Paul PORTAL, compagnon de toujours aura donc la lourde tâche d’assurer l’intérim en sa qualité de premier vice-président et de convoquer dans les meilleurs délais l’assemblée générale extraordinaire afin d’élire mon successeur. Une réunion extraordinaire du Conseil d’administration aura lieu le Samedi 26 au Siège pour prendre toutes les mesures urgentes.

Je sais qu’avec la solidarité dont vous avez toujours fait preuve jusqu’à ce jour vous mettrez un point d’honneur à le soutenir dans sa tâche. Je vous accompagnerai bien entendu jusqu’à ce que la nouvelle équipe soit parfaitement au courant des affaires en cours.

Je voudrai tous vous remercier pour toute l’aide que vous m’avez apportée, et pour votre implication mais je voudrais particulièrement mettre l’accent sur l’énorme travail accompli par Josette ABADIE qui a effectué un travail remarquable et assuré avec brio le transfert de la très simpliste comptabilité qui nous a été transmise vers une comptabilité rigoureuse conforme aux exigences du plan comptable général et répondant aux normes de sectionalisation imposées par nos activités multiples.

Il convient aussi de saluer le travail obstiné et payant de notre ami Jean-Paul qui a su mener à bien l’expérience pilote des PDESI dans le département des Hautes Pyrénées. Ce travail sert aujourd’hui de référence alors que toutes les tentatives précédentes s’étaient soldées par un échec.

Enfin, je voudrais au-delà de gratitude que je peux éprouver, vous dire combien je me suis senti honoré de vous représenter et le regret que j’ai d’avoir à vous laisser. Je souhaite ardemment que la FF4x4 continue dans la voie du bénévolat pur et dur qui à mon avis est la seule façon de sauvegarder notre passion du 4×4.

Bien amicalement à tous.

Gérard TROSSEVIN.

Le bénévolat

Le Billet d’Humeur

Il y a une crise dont on ne parle pas aujourd’hui, c’est celle du bénévolat et le marasme économique que nous traversons y est certainement pour beaucoup ! Les bénévoles d’aujourd’hui ne répondent plus aux formes traditionnelles d’engagement, pour des idées, pour des passions . Ils contribuent à plonger dans le flou l’image du bénévolat associatif.

Il est vrai que la précarité , la pauvreté et l’exclusion que nous constatons tous les jours contribuent à créer ce déséquilibre. Et pourtant en y réfléchissant, seul le renforcement de l’engagement bénévole peut annihiler l’indifférence qui a tendance à se généraliser et à devenir insoutenable . Seul il peut garantir la pureté des sentiments et le désintérêt personnel au profit de l’intérêt collectif.

Evidemment la petite association , le petit club ne bénéficie pas de la médiatisation des grandes causes comme les Resto du Cœur qui mobilisent de plus en plus et c’est tant mieux, mais elles ne doivent leurs succès qu’à la mobilisation de vedettes et de médias et il ne faut pas se leurrer les grands donateurs comme les chaines d’hypermarché y trouvent un intérêt et une publicité peu onéreuse.

Les véritables bénévoles à savoir ceux qui militent réellement dans une association, un club dans laquelle ils exercent, sans contrepartie aucune , une activité correspondant à une fonction bien précise en y consacrant plusieurs heures par semaine sont rares.

Les associations ne sont pas toutes égales face à cette évolution, les Clubs 4×4 en effet ne peuvent se permettre d’employer des salariés leurs budgets étant souvent très modestes par contre certaines “associations” ne craignent pas d’avoir une ligne de budget “dépenses de personnel” conséquente qui ne devrait plus leur permettre de relever du bénévolat. Bien entendu le coût d’appartenance à la dite association s’en trouve singulièrement augmenté et l’image qu’elle véhicule écornée.

Le manque de considération est la principale cause à la réticence à assumer les postes de responsabilité surtout à cause à cause des risques de mise en cause personnelle. De plus le coût financier d’un engagement est aujourd’hui plus dissuasif ,même si les sentiments sont restés identiques.

Alors comment répondre aux préoccupations de terrain ? A la FF4x4 nous pensons qu’il faut avoir en permanence le souci de faciliter les démarches et d’accompagner ceux qui s’engagent en privilégiant l’âme du bénévolat, fondé sur « la liberté de celui qui donne comme de celui qui reçoit ». Il faut profiter de l’effet de masse procuré pour pouvoir offrir aux bénévoles les avantages qui en sont retirés.

C’est ainsi que la FF4x4 négocie des avantage adhérents non négligeables, qu’elle offre sans supplément de prix un pack d’assurances qu’aujourd’hui tout le monde dans le milieu envie.

 Bien que la presse fasse état des salaires et avantages mirobolants offerts à certaines catégories de français, il ne faut pas baisser les bras, le bénévolat est un droit mais c’est aussi un devoir pour ceux qui ont conscience de la dure réalité de notre société.

Un autre devoir non négligeable est la solidarité entre associations 4×4 et bénévoles, hélas comme chacun peut le constater, nous assistons à une lamentable querelle de clochers, ou plutôt de chiffonniers ! Il n’est qu’à jeter un œil sur les forums ou sur certaines feuilles de choux mensuelles pour constater que seule la haine y est distillée. Outre que cette “façon” de vivre sa passion pour le 4×4 est assez minable, elle contribue à donner à l’extérieur une image absolument déformée et calamiteuse. J’en appelle donc au sens des responsabilités des différents acteurs pour rester dignes et se comporter enfin uniquement en passionnés en se respectant les uns les autres.

Gérard TROSSEVIN.

Le bénévole ne peut demeurer isolé, et afin de ne pas voir son action marginalisée, il vient chercher dans l’association un groupe d’individus dont il se sentira proche . Le rôle des associations et des clubs est de les accueillir, de leur offrir le sentiment d’appartenance à un groupe qui sera moins vulnérable et plus fort de l’individu.

l’Agriate

L’Agriate en Corse : un espace à découvrir, à rêver et à respecter

Ce territoire est situé au nord-ouest de l’île, à proximité de la ville de Saint Florent. Souvent appelé à tort Désert des Agriate, l’Agriate est un vaste espace de plus de 15 000 hectares dont un tiers appartient au Conservatoire du littoral et est géré par le Département de la Haute-Corse. Ce territoire recèle des richesses culturelles et naturelles qui ne manqueront pas de vous ravir.

Comme dans tous les espaces naturels, et plus particulièrement dans les plus fragiles, le comportement du visiteur doit être adapté et respectueux des autres usagers. C’est dans cet esprit que tous les acteurs de ce territoire ont convenu ensemble de règles qu’il convient de respecter.

Sont par exemples proscrits le camping sauvage sans l’autorisation du propriétaire ainsi que l’usage du feu… En ce qui concerne la circulation motorisée, celle-ci n’est possible que sur les voies ouvertes à cet effet. Dans l’Agriate, trois pistes peuvent être empruntées (en rouge sur la carte): celle de Saleccia, celle des Terriccie et celle permettant de rallier les refuges de Ghignu (cette dernière étant particulièrement difficile). Il se peut que vous trouviez sur le terrain des pistes « illégales », nous vous invitons à ne pas les emprunter. Des travaux de restauration vont être lancés prochainement et de lourdes sanctions sont prévues par la loi pour les contrevenants.

 

Le sentier du littoral (en jaune sur la carte) est réservé aux usagers non motorisés (piétons, cavaliers…)

Sur place, les gardes du littoral pourront vous renseigner et vous faire découvrir le territoire. N’hésitez pas à vous adresser à eux pour avoir des informations sur vos itinéraires par exemple.

Vaste espace sauvage et merveilleux, l’Agriate n’en demeure pas moins un territoire soumis à la menace des incendies. C’est pourquoi, des panneaux indiquant le niveau de risque sont placés à l’entrée des trois pistes et des chemins principaux. Lorsque celui-ci est exceptionnel, l’accès aux pistes est interdit par arrêté préfectoral. Soyez prudents en cas de vent et de fortes chaleurs.

Bonne promenade dans l’Agriate (N’oubliez pas vos déchets)

Prenez le temps de regarder, d’écouter, de vous émerveiller

Respecter la nature et les autres usagers

Le Département de la Haute-Corse

Gestionnaire des Terrains Littoraux